Quand les étudiants de la diaspora débattent sur les enjeux du Continent

Par Malik Samb.

Le 26 mars dernier, à la Cité Internationale Universitaire de Paris, des représentants de Sciences Po, La Sorbonne, l’IESEG Business School et Paris-Dauphine se retrouvaient pour donner le départ d’une aventure novatrice et fédératrice, le Programme Voix des Jeunes DIASPORA.

Le programme Voix Des Jeunes (VDJ) est une initiative de l’association Social Change Factory (SCF), fondée à Dakar, au Sénégal, par Sobel NGOM, jeune entrepreneur social.
“Incubateur de leadership”, SCF a pour ambition de permettre à chaque jeune de s’impliquer et de participer à la vie de sa communauté, en étant force de propositions et de solutions.
C’est ainsi qu’en 2014 s’est tenue à Dakar la première édition du programme Voix des Jeunes, regroupant différents étudiants d’universités publiques et privées, s’affrontant dans un concours de solutions sur des grandes thématiques et enjeux du pays.

Trois ans après, c’est sous l’égide de la Banque Africaine de Développement que se déroule, à Abidjan, la finale régionale de VDJ, cette fois-ci réunissant des étudiants du Sénégal, de Guinée et de Côte d’Ivoire. En 2018, ce programme trouve écho dans toute l’Afrique et en plus de la Côte d’Ivoire et la Guinée, VDJ est maintenant en Gambie, au Tchad, au Burkina Faso… et désormais en France !

Avec plus de 60 universités connectées, 100 alumnis, 1 millions de téléspectateurs et près de 30 communautés touchées, les “Solutionneurs” du programme VDJ sur le continent ont contribué à des réflexions sur un éventail large de thématiques. De l’assainissement des systèmes hydrauliques en milieu rural en Guinée en passant par des solutions proposées quant à la réinsertion des enfants soldats et sur les défis de l’apatridie, c’est avec succès que VDJ s’est implanté en Afrique.

La suite logique? La Diaspora, “55ème Etat du continent” !
Dans la lignée du travail accompli sur le continent, SCF entend impliquer la Diaspora et tous passionnés du continent africain à travers la première édition de Voix des Jeunes DIASPORA.

Prévu sur deux dates, cet évènement se veut un véritable promontoire de la culture diasporique.
C’est ainsi au sein de la Fondation de la Maison de la Tunisie, au sein de la Cité Internationale Universitaire de Paris que se retrouveront les participants à ce programme afin de présenter leurs solutions sur différentes thématiques: (i) ECONOMIE: Quelles solutions alternatives africaines au FCFA? ; (ii)ENVIRONNEMENT: Quelles solutions aux équilibres entre activités humaines et protection de l’environnement dans les écosystèmes africains? ; (iii)POLITIQUE: Quelles solutions au rôle du Parlement Panafricain dans la démocratisation citoyenne? ; (iv)SOCIÉTÉ: Migrations et Démographies, quelles solutions aux enjeux de développement?

Le samedi 09 juin 2018, date des demi-finales, se retrouveront donc:

SciencesPo (ECONOMIE) x La Sorbonne (ENVIRONNEMENT)
IESEG (SOCIÉTÉ) x Paris-Dauphine (POLITIQUE)

Cette journée sera aussi l’occasion pour le programme VDJ de mettre en avant la Diaspora au travers de la tenue de différents stands d’associations et jeunes startups diasporiques (CINEWAX, GERES, AfricaTisse, Future Sahel…).

Le samedi 30 juin, verra les deux équipes sélectionnées par le Jury au concours, s’affronter lors de la grande Finale de Voix des Jeunes DIASPORA 2018 (VDJ-D) !
A ce titre, seront présentés, toujours dans une optique de promotion de la Diaspora, deux jeunes artistes qui de par leur travail offrent une nouvelle perception de l’oeuvre picturale africaine: Bader KLIDI et Josue COMOE.

Soutenu par l’UNESCO, l’UNICEF et d’autres institutions publiques et privées (Agence de Développement de l’Informatique de l’Etat sénégalais, Ambassade de France, AFROBYTES, Hackfrica…), le programme VDJ se veut plus qu’un concours de rhétorique et d’éloquence.
Avec le but de créer une véritable Société des Savoirs, c’est la fédération de Solutions Libres développées par de jeunes étudiants, dans la Diaspora comme sur le Continent, que poursuit l’ensemble du programme VDJ.
C’est l’implication de la société civile elle-même, à travers étudiants et chercheurs, que ce programme veut poursuivre la mission d’offrir la Voix des Jeunes sur les grands enjeux africains et mondiaux. C’est en envisageant des échanges universitaires, des ateliers et comités de recherche itinérants entre les pays d’implantation du programme et en faisant participer les vainqueurs de VDJ-D à la grande Finale Internationale prévue à Dakar fin 2018, que SCF vise à créer des ponts entre l’Afrique et le reste du Monde.

La première édition de Voix des Jeunes DIASPORA 2018 reste parisiano-parisienne, toutefois c’est avec ambition que SCF entend étendre son programme à travers toute la France et l’Europe lors de ses prochaines éditions.

Vous pouvez suivre sur les réseaux sociaux les avancées de Voix des Jeunes Diaspora et soutenir votre université en juin !!

Facebook
Twitter
massa Nullam porta. dolor. Sed accumsan eget dapibus