Source  : www.konza.go.ke projet de développement de Konza Technopolis.

 

Par Maïlys Diogo.

 

La smart city, un concept de développement urbain novateur

La « smart city » se traduit littéralement par « ville intelligente » en ce qu’elle collecte et utilise les données générées par ses infrastructures et habitants pour améliorer leur qualité de vie et optimiser les ressources. Quelle soit appelée smart city, cyberville ou encore ville numérique, elle reste un concept de développement urbain novateur qui vise à rendre la ville plus attrayante et à en faire un espace de vie de qualité. Plus encore, celle-ci s’inscrit dans un contexte de développement durable et promeut tout autant la réduction de l’empreinte écologique de la ville que la promotion d’espaces verts en son cœur.

 

Le projet Konza Technopolis; projet phare du plan de développement national « Kenya 2030 »

Le Kenya est un des pays avant- gardiste dans le développement de smart cities en Afrique. L’ambition du projet de développement « Konza Technopolis » initié en 2008 et en construction depuis 2013 est double. Il s’agit tout d’abord d’ en faire la figure du « Kenya 2030 », et ensuite d’en faire un hub technologique pour l’ensemble de la région Est- africaine. Annah Musyimi la directrice de ce projet de 2000 hectares le définit comme résolument tourné vers l’écologie et en conformité avec toutes les normes environnementales. Également appelé «  Silicon Savannah », le site www.konza.go.ke dédié au projet s’ adresse à ses futurs utilisateurs en donnant des exemples concrets : «  des capteurs installés dans la ville seront en mesure de surveiller la circulation des piétons et des automobiles afin de réguler les feux de circulation. Cela permettra de réguler le trafic ». De même, l’eau étant une ressource clé, le projet konza technopolis permettra d’optimiser son utilisation. Un système permettra de contrôler les débits d’eau utilisés et d’ arrêter immédiatement les robinets après consommation pour éviter le gaspillage. 

Les habitants ne sont pas en reste puisque Konza,  devrait contribuer à l’ emploi. 200 000 emplois doivent être crées d’ici 2030, un chiffre considérable dans ce pays où le taux de chomage des jeunes s’ élève à 17% selon la Banque mondiale.

Enfin, soumis à 90% aux financements étranger,s le projet qui devait être terminé pour novembre 2018 avance au rythme des financements.Les données actualisées disponibles sur le site internet konza.go permettent aujourd’hui’ hui de suivre l’avancée du projet.

 

Des enjeux multiples:  croissance économique, respect de l’ environnement et amélioration de la qualité de vie

Les smart cities sont un modèle urbain à la croisée des chemins: entre poursuite de la croissance économique, respect de l’environnement, maîtrise des ressources naturelles et amélioration de la vie qualité de vie citadine. Selon les estimations des Nations Unies, la population urbaine africaine devrait passer à près d’un milliard d’habitants à l’horizon 2030 et les smart cities africaines seront indéniablement une véritable réponse au boum de l’urbanisation sur l’ensemble du continent.

Enfin, une solide classe moyenne se forme dans les différents pays africains, créative et connectée, elle désire que la ville soit tout aussi facile que pratique. Les années à venir sont donc pleines de perspectives pour le continent à l’heure de la démocratisation technologique.

 

Facebook
Twitter
Praesent Lorem Sed ut massa id, porta.